Jobaviz

Les dernières annonces de jobs

Conseils aux étudiants

Attention aux arnaques

Certaines demandes insolites doivent  attirer votre attention :

  • Demande d'envoi d'argent pour la réservation.
  • Photo sans relation avec le lieu.
  • Loyer faible par rapport au marché.
  • Loyer doublé d'une demande de service.

Il ne faut jamais verser d'argent avant la signature du bail !

Nous décortiquons pour vous les méthodes appliquées par ces escrocs afin de vous en prémunir. Sachez que la même méthode est utilisée pour d'autres transactions en ligne.


Première partie de l'arnaque : la préparation

Tout d'abord ces escrocs déposent une annonce de logement, généralement dans un quartier chic de Paris ou dans une banlieue connue de la capitale, plus rarement dans d'autres  grandes villes. En effet, ils visent avant tout les étudiants étrangers qui connaissent mal Paris, hormis les bons quartiers, et qui ignorent les pratiques françaises en matière de transaction immobilière.

Au début les annonces étaient facilement identifiables (appartements somptueux, photos époustouflantes, mobilier de luxe, loyers dérisoires)... On a même vu un chalet de montagne en bord de Seine, à deux pas de la Bibliothèque François Mitterrand.

Aujourd'hui, elles sont pratiquement indécelables, hormis peut-être un loyer un peu trop bas pour le quartier. Il n'y a pas souvent de photos. L'annonce comporte souvent des erreurs montrant que le propriétaire ne connaît pas le quartier (tranmway en plein coeur de Paris) mais les étudiants étrangers non plus, la plupart du temps.

L'étudiant alléché envoie un mail au propriétaire pour demander plus d'informations. Il n'y a généralement pas de numéro de téléphone, et quand il y en a un, il est faux.

Le premier mail est "normal" : description du logement, envoi de photos complémentaires. Le propriétaire loue toujours son logement parce que lui ou son fils ont été mutés à l'étranger (Londres, Berlin...) ; il ne cherche pas à gagner de l'argent mais veut que son logement soit occupé et entretenu. Il y a toujours le nom d'un avocat ou mandataire, lui aussi à l'étranger (c'est commode, personne ne risque de lui rendre visite).

D'autres mails sympathiques peuvent suivre, avant la demande principale.

Retour haut de page

Deuxième partie de l'arnaque : le mandat cash

Enfin, au bout de 2 ou 3 échanges de mails, les choses se précisent. Pour obtenir le contrat de réservation et la promesse d'une visite, il faut envoyer à l'avocat la photocopie de divers documents (fiches de paie, pièce d'identité...), un formulaire dûment rempli...

Et afin de bloquer la réservation du logement et obtenir un rendez-vous pour la visite (le pauvre propriétaire ou son avocat s'étant déjà fait avoir en se déplaçant, pour rien et en avion, faire visiter le logement), il est demandé de déposer une somme d'argent, correspondant à la caution et au premier mois de loyer. On demande alors d'envoyer un mandat cash urgent via La Poste, Western Union...

Le propriétaire rassure l'étudiant en prétendant qu'il s'agit juste d'un dépôt auquel il ne peut toucher et qui sera restitué si le logement ne plaît pas.

Certains ont même poussé le bouchon encore plus loin en demandant, une fois l'argent payé, un complément de garantie !

Retour haut de page

Conclusion : prudence !

Bien sûr l'étudiant ne reverra jamais son argent... Il peut porter plainte mais il y a peu de chances que sa plainte aboutisse.

Conclusion :

  • n'envoyer de l'argent liquide qu'à des personnes que l'on connaît ;
  • ne jamais remettre d'argent avant d'avoir visité le logement ;
  • règler par chèque ou virement bancaire ;
  • ne pas envoyer de photocopies de vos papiers d'identité.

Si vous vous trouvez confronté à une arnaque telle que décrite ici, envoyez-nous un mail en donnant le numéro de référence de l'annonce : nous la supprimerons immédiatement.

Lokaviz est particulièrement vigilant sur ces problèmes et nous mettons des alertes un peu partout sur le site et dans les mails aux étudiants.

Retour haut de page